Conseils de recherche d’emploi

téléchargement

Dix conseils pour faire face au chômage longue durée

Voici une liste – non exhaustive – de conseils prodigués par des professionnels de l’emploi.

______________199058_orig

1 – Ne pas rester isolé, se faire aider

C’est le principal conseil donné par toutes les associations et les spécialistes de l’emploi. «Il faut partager son expérience, parler de sa situation, éviter d’en faire un tabou», insiste Sophie Bonnaure. Il existe un important maillage associatif et syndical en France qui accompagne les demandeurs d’emploi. «Pouvoir en parler à son entourage est important, il faut faire jouer son réseau», complète Marie Lacoste, secrétaire nationale du Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP).

2 – Se trouver un rythme

La perte d’emploi amène très vite à une désorganisation du temps et à un glissement vers une vie sans rythme, ni repères. Il est important de chercher une hygiène de vie et d’organiser sa journée: «une heure de lever, une heure de déjeuner, un temps de recherche d’emploi, un temps pour soi», détaille Sophie Bonnaure.

3 – S’accorder des temps de pause

Qui est passé par une période de chômage sait à quel point les recherches d’un emploi sont éreintantes. «Il ne faut pas s’épuiser, il faut plutôt chercher à se faire plaisir», poursuit la directrice de l’association. Dans cette même logique, on peut envisager aussi sa période de chômage comme «une parenthèse ayant du sens, en ne s’interdisant pas d’avoir un projet autre que celui de retrouver du travail (bénévolat, projet artistique…)».

4 – Ne pas culpabiliser

«Dans cette période, tout le monde est frappé par le chômage et les employeurs se montrent très exigents, il ne faut donc pas tout endosser et penser qu’on est fautif», rappelle Marie Lacoste, qui a déjà recherché un travail pendant plus d’un an. Ainsi, il est important de prendre du recul sur sa situation «en reconnaîssant ses compétences, ses talents ou ses qualités que l’on a su mettre en œuvre au quotidien, dans les petites et les grandes réussites», précise Sophie Bonnaure.

5 – S’entourer en cas de conflit avec Pôle Emploi

«Se faire radier de pôle Emploi, c’est violent, prévient Jean-Luc Houbron, psychanaliste à Paris, spécialisé en souffrance au travail. Une lettre et aucune explication peuvent facilement dérouter le demandeur d’emploi». Et pour cause, le système d’indemnisation et les règles qui l’entourent sont très complexes. «Les conseillers eux-mêmes n’y comprennent rien», ironise Marie Lacoste. «Il faut donc essayer de comprendre en allant chercher l’information», conseille la responsable du MNCP. Lors de rendez-vous avec le conseiller référant, «il est aussi préférable de venir accompagné: famille, amis, avocat, association. On comprend mieux à deux cerveaux». Autre possibilité: se tourner vers le médiateur interne de Pôle emploi, au niveau national ou régional, censé régler les différends entre les demandeurs et conseillers.

6 – Être raisonnable en cas de trop-perçu

«Quand vous savez que Pôle Emploi vous verse de l’argent plus qu’il n’en faut, mettez-le de côté car il est sûr que l’on vous réclamera les sommes trop perçues tôt ou tard», avertit Marie Lacoste qui rappelle que 30% des calculs d’indemnités sont erronés. Et d’ajouter: «dès que votre situation change, signalez-le pour ne pas vous endetter».

7 – Aider son conseiller Pôle Emploi

Les conseillers ne savent pas tout sur tout et sont la plupart du temps débordés. «Il est donc important de leur faciliter la tâche en leur détaillant votre parcours, votre métier et vos compétences. Chacun gagnera du temps», recommande Sophie Bonnaure.

8 – Penser aux contrats aidés

Après une longue période de chômage, les contrats aidés d’entreprise, publics et les emplois d’avenir peuvent être un bon moyen de remettre le pied à l’étrier.

9 – Se former pour combler les lacunes

Utiliser cette période de chômage pour se former et rencontrer du monde. «Il existe des formations gratuites délivrées par Pôle Emploi, les mairies ou encore les associations», rappelle Sophie Bonnaure.

10 – Envisager toutes les possibilités

Il faut savoir élargir le spectre de ses recherches et ne pas se limiter à sa seule expérience. «Un ancien chef marketing est devenu prof d’art plastique quand on s’est rendu compte qu’il était passionné de peinture, se souvient Sophie Bonnaure qui a longtemps accompagné des demandeurs d’emploi.

 

recherche-emploiCliquez sur le lien ci-dessous pour optimiser votre recherche d’emploi tout en gardant la niaque: 

 Recherche d’emploi 4 conseils pour garder la niaque